Blog

L'autre Tour de France

Posté le Sunday 28 Dec 2014 par thomas. Il y a 25 Commentaires

Depuis que j'ai lancé ce projet, vous me faites confiance et vous passez commande pour que l'on réussisse à refabriquer des jeans et des baskets en France, sans même les voir, ni les toucher, ni les essayer. Parce que je n'imaginais pas que vous seriez si nombreux, j'avais promis de relier Menton à Porpspoder en vélo si on dépassait les 1083 pré-commandes… quelle idée !! ;-) Dans quelques semaines je vais tenir parole, et en vrai cette idée me plait beaucoup même si je sais que je penserai exactement le contraire… en montée. Voyager à travers la France en vélo est un projet qu'on avait envie de réaliser avec Charlotte, ma femme ; ce sera donc pour cet été !

 

Le vélo

En 2006, j'ai relié Grenoble à Morlaix avec un ami. Lors de ce voyage, j'ai été surpris de voir au fil des étapes mes jambes se renforcer, et mes fesses se dégrader !! Plus tard j'ai essayé le vélo couché et au delà du confort (depuis je refuse de remettre mes fesses sur une selle !!), j'ai en plus réalisé que pour la première fois je profitais vraiment du paysage au lieu de regarder le goudron. S'il reste quelques fabricants de vélos en France, trouver un vélo-couché + tandem + fabriqué en france = mission quasi-impossible… "Quasi" donc possible (!), car il y a quelques années lors d'une "fête du vélo" à Romans, j'ai rencontré Jean-Paul, un incroyable bricoleur de vélos ! Le sachant très au fait de l'actualité des vélos couchés, je l'ai recontacté cet hiver pour savoir s'il connaissait des fabricants français de vélo couché. Il m'a invité chez lui à 20km de Romans pour en parler, et j'ai alors découvert qu'il était un des premiers français à rouler en vélo couché dans les années 90 ! Il faut l'écouter partager son savoir-faire lors des ateliers de réparations de vélos à Valence, il faut le voir récupérer sans cesse pour mieux donner, il faut le suivre lorsqu'il décide d'inventer un vélo/fauteuil roulant pour promener des personnes handicapées.
Vpousseflou
Lors de cette rencontre à découvrir ses loisirs, ses passions, ses attentions, j'écoutais Jean-Paul et au fond de moi j'entendais Jean-Jacques ! Écoutez, je sais que vous comprendrez, que vous en connaissez, et déjà à travers vos commandes que vous en êtes aussi…
Après plusieurs jours de réflexion sur ma recherche, Jean-Paul m'a proposé d'étudier dans son temps libre, la transformation d'un vélo couché en tandem. Ce vélo couché d'occasion il l'a déniché chez Jacky un autre drômois. Jacky est aussi un passionné de mécanique, et lorsqu'il a découvert le vélo couché il a tout simplement décidé... d'en fabriquer un ! Roi de la récup', il a entièrement conçu, coupé, soudé, monté et peints son vélo. L'idée de Jean-Paul : le rallonger en tandem. Je mesure la chance que j'ai, que ces 2 passionnés retraités donnent ainsi de leur temps pour mon projet... Grâce à Jacky (à gauche) et Jean-Paul (à droite) notre vélo sera bien fabriqué en France !
jackyJP
Avec la bénédiction de Jacky, Jean-Paul a donc imaginé l'adaptation à faire : le couper en 2 pour ajouter la place de Charlotte entre la roue arrière et le siège actuel. Plusieurs semaines de travail ont été nécessaires pour réaliser cette rallonge grise, que l'on voit entre l'arrière bleu et l'avant bleu réalisés par Jacky.
essaitandem
Il y a un mois, nous avons donc fait nos premiers tours de pédales pour l'essayer et ajuster quelques réglages avant que Jean-Paul s'occupe de réaliser la peinture... en rouge "1083" bien sûr ! Le voici prêt à traverser la France… à nous de nous entrainer maintenant pour arriver à bon Porspoder ;-)
fintandem

 

L'autre Tour de France

Le Tour de France, le vrai, se déroule du 5 au 27 juillet. Cet été je vous propose de suivre et de participer à l'autre Tour de France, entre Menton et Porspoder du 10 au 27 juillet ! Mon idée n'est pas de me contenter de tenir parole, mais d'en profiter pour aller à votre rencontre et d'organiser des visites des différents ateliers. Voici un premier jet des étapes que j'envisage :
tour1083
On va s'équiper pour être autonomes (tente, etc…) mais d'ici le 10 juillet, ajustons ce parcours ensemble pour manger avec vous, dormir chez vous, et rouler ensemble ? Qui est partant ?! ;-)

Posté dans 1083

RMC, le 19 mai 2014

Posté le Friday 19 Jun 2015 par thomas.

Le 19 mai 2014, RMC a présenté 1083 dans le cadre de l'opération "Bougeons-nous, les PME en direct".
20140519RMC

Posté dans Presse

Bienvenue dans ma tête (2)...

Posté le Friday 17 Jul 2015 par thomas. Il y a 54 Commentaires

Il y a 6 mois sur ce blog, je vous invitais dans ma tête pour faire le point et vous soumettre l'idée de tricoter en France des pulls en laine recyclée en France. Nouvelle journée portes-ouvertes (!) pour partager avec vous mes envies, mes doutes et mes questions... Comme vous le savez, j'ai imaginé 1083 dans mon magasin "Modetic" de Romans parce que certaines marques éthiques avec lesquelles je travaillais ont fermé. Installé à Romans, la capitale de la chaussure, j'avais par ailleurs autour de moi :
  • des clients qui me disaient tous les jours vouloir retrouver des chaussures de Romans,
  • et des fabricants locaux de chaussures qui regrettaient manquer d'activité.
J'ai alors compris que l'organisation habituelle du textile reposait sur de trop nombreux intermédiaires et poussait inéluctablement les marques à chercher à acheter toujours moins cher (d'abord la Chine, puis le Bengladesh, et l'Éthiopie aujourd'hui) pour préserver leurs intérêts. A ma mesure j'ai donc tenté de changer ça, en limitant les intermédiaires pour relocaliser en France la production de jeans et de chaussures. En rapprochant les clients des fabricants, j'espérais :
  • proposer vêtements locaux et éco-conçus à des prix abordables,
  • découvrir l'importance de nos achats sur les emplois locaux,
  • expliquer les savoir-faire pour les préserver,
  • et idéalement tenter de créer des emplois en France.
Un an plus tard, la réalité a dépassé ces utopies grâce à la dynamique que vous donnez au projet. Et petit à petit, vous nous donnez l'ambition d'essayer de développer plus encore ces conséquences vertueuses.
avantapres
Seulement ce développement n'est pas simple car plus les quantités à produire augmentent, plus nous prenons de risques. Ce risque, c'est vous qui l'avez pris jusque-là en nous confiant 89€ ou 99€ pour recevoir plusieurs jours/semaines/mois plus tard vos jeans et vos chaussures. Sans vos pré-commandes, nous n'aurions pas eu la trésorerie pour lancer la production, ni la bonne proportion des tailles/modèles à fabriquer. Depuis, les livraisons s'enchainent et continuent même de s'accélérer :
calcul-livraison
Avec Aline, Greg, Louriel, Luc et Pitou, nous échangeons beaucoup sur le chemin à suivre. Nous nous rapprochons progressivement du jour où il ne s'agira plus de pré-commandes, mais de commandes, et pour préparer ce jour j'ai plus que jamais besoin de vous ! En effet, ce jour vous n'attendrez plus vos modèles, mais ce sont nos modèles qui vous attendront. Autant vous dire qu'il nous faudra faire des prévisions les plus justes possible pour éviter de manquer de choix et de stock... ou au contraire d'avoir trop de stock, ce qui serait le plus dangereux. Ensemble, nous avons réalisé que 2 choix s'offraient finalement à nous :
  • nous spécialiser dans les jeans et les chaussures, sans répondre aux sollicitations d'autres fabricants locaux ? Cette voix est celle que nous avons choisi jusque-là pour simplifier la communication au démarrage : "1083 fabrique en France des jeans et des chaussures éco-conçus" ?
  • ou poursuivre le développement des jeans et des chaussures, et l'étoffer avec des tshirts, boxer, culottes, maillots de bain, etc..., à partir du moment où on rencontre des fabricants en phase avec notre projet ?
A 6, on n'a pas trouvé la réponse avec notre nez dans le guidon (oui oui, je m'entraine !). Mais avec vous tous, avec votre recul, avec vos envies, je sais qu'on va la trouver ;-) Alors j'espère que vous serez nombreux à exprimer vos envies ? ce que représente 1083 pour vous ? les types de vêtements 1083 que vous avez envie de porter ? Qui commence ? ;-)

Posté dans 1083

On continue les visites ?

Posté le Saturday 20 Dec 2014 par thomas. Il y a 9 Commentaires

Ce mois-ci, on passe un cap ! Il y a un an, nous avions interrogé des fabricants de chaussures de Romans pour savoir quel format de boîte ils nous conseillaient d'utiliser. Ils nous avaient montré le modèle qu’ils se partagent, en le personnalisant chacun à son effigie. Comme nous ne connaissions pas encore le nombre de boîtes dont on allait avoir besoin, Luc avait eu l’idée de les personnaliser avec un simple tampon encreur.
tampon

 

1000 boîtes plus tard cette solution atteint ses limites, d’autant que grâce à vous nous avons trouvé suffisamment d’écus pour passer au niveau 2 ! Tel Super Mario entrons dans le monde suivant... un univers où machines et autres tapis roulants nous attendent ! Comme nos anciennes boîtes vierges, nos nouvelles boîtes sont fabriquées chez « Smurfit Kappa » à Crest, à seulement 40km de Romans ! Depuis 1932, Crest accueille une cartonnerie qui emploie encore 122 personnes, pour fabriquer les cagettes en carton des abricots drômois que vous mangerez cet été, ou encore les boites des bouteilles de côte du Rhône que vous allez consommer… avec modération bien sûr ;-) Cela représente environ 80 millions de boîtes chaque année, fabriquées en 2 étapes :
  • 1/ on fabrique des panneaux de cartons ondulées à partir de papier recyclé,
  • 2/ on imprime et on coupe ces panneaux pour en faire des boîtes.

 

La fabrication du carton :

 

Cette première étape est réalisée sur une « onduleuse ». Cette machine approvisionne en panneaux de carton ondulé toute l’usine et fait 115m de long ! Pour fabriquer du carton ondulé, le principe est de passer du papier (1) entre des caneleurs pour qu’il prenne la forme d’un « zig-zag », puis on le colle avec de l’amidon de maïs sur du papier dessous (2), puis dessus (3).
process

 

Le principe est tout simple finalement, mais dans l'usine c’est très impressionnant. Derrière les chiffres 1 et 2 se cachent nos rouleaux de papier. Ils sont fabriqués à Avignon, entièrement en papier recyclé.
2-canneleur

 

La difficulté c’est que ces rouleaux sont extrêmement lourds et doivent être installés sous la machine. Du coup on les transporte au chariot élévateur et on les fait coulisser sous l’onduleuse grâce à un rail.
1-chargement_papier

 

Une fois en place, le papier ondulé est collé sur le papier de dessous, puis sur celui de dessus. Ce carton ainsi formé poursuit alors son chemin sur le tapis roulant pour être coupé.
3-onduleuse

 

On découvre ensuite les panneaux de carton ondulé en bout de machine, où se trouve également la cabine de contrôle… avec des boutons partout !
4-coupe

 

Enfin, les panneaux de carton sont rassemblés pour être transportés automatiquement jusqu’à l’étape de tranformation.
5-transport

 

 

La transformation :

 

Nos panneaux de carton ondulé arrivent alors devant la machine suivante, appelée « Bob », pour réaliser la coupe et l’impression. Une fois chargés, les panneaux sont d’abord imprimés par des cylindres qui transfèrent leur empreinte au carton. On peut mettre jusqu’à 4 couleurs, mais comme notre couleur c’est le rouge, on voit l’empreinte rouge entre les cylindres.
6-impression

 

2 boites sont imprimées sur chaque panneau, comme nous le montre Marc, le responsable de la production et guide de luxe ! Après l’impression le carton est coupé à l’emporte-pièce géant, qui sépare les 2 boites et enlève les zones en trop. Les chutes sont automatiquement récupérées sous la machine, pour être renvoyées à Avignon et les recycler à nouveau.
7-coupe

 

Nos boites arrivent enfin sur cette palette, pour être expédiées chez nous à Romans. Nos 5000 boîtes auront été produites en 2h par Christophe et Patrick, les 2 conducteurs machine.
8-palettes

 

Cette nouvelle étape parmi nos savoir-faire se termine. Avec 5000 boîtes en 2h, Christophe et Patrick auront chacun fabriqué 2500 boîtes, soit une toutes les 3 secondes. Imaginer que la boîte de votre paire de chaussures 1083 aura fourni 3 secondes de travail à Christophe ou Patrick c’est rien, mais rapportés aux 415 millions de paires de chaussures qu’on achète chaque année en France, cela représenterait 1,2 milliard de secondes de travail par an soit 210 emplois rien que pour les boîtes… Ça motive non ?! ;-)

Posté dans 1083 Savoir-faire

4 Item(s)
par page |
ASC