Blog

Par où commencer ?

Posté le Monday 23 Feb 2015 par thomas. Il y a 11 Commentaires

Depuis l'Autre Tour de France, je suis bien embêté… je rassemble mes souvenirs pour les partager, sans réussir à les résumer ni savoir par où commencer. Je vous préviens ce billet va être long, car 1083km, c'est long ;-) Ce voyage était plein de choses à la fois : un pari perdu contre vous (!), l'opportunité de développer la notoriété de 1083, mais aussi et surtout l'occasion de rencontrer ceux qui donnent à 1083 sa dimension : vous !

Certains souvenirs n'apparaissent pas dans les vidéos, alors pour garder chacune de vos rencontres et vous remercier, je vais peut-être commencer par...

[le début ?] Ça parait logique en effet d'autant que ce mercredi 9 juillet à Menton, en plus de vivre avec Aurore et Eric la première des super soirées à venir, ils nous ont confié un soleil qui ne nous a pas quitté de tout le voyage !

tdfM

 

[le plus improbable ?] Lors de cette première étape qui constituait finalement notre entrainement, une voiture nous a doublé fenêtres ouvertes, et on a cru entendre "allllezzzz mil---trevin----ouahhhh". On s'est regardés et au virage suivant, Françoise et Jérome, des clients de Bourgogne nous attendaient par hasard sur la route de leurs vacances !

[la faim ?] Arrivés prés de Fréjus, nous avons passé la première nuit dans un camping dont le gérant, cycliste, nous a expliqué l'importance de bien s'alimenter en sucres lents, sucres rapides, et sels minéraux. Vu notre état à l'arrivée, nous avons investi dés le lendemain dans des barres de céréales et autres fruits secs ;-)

[le plus en retard ?] En démarrant avec ce plein d'énergie nous avions naïvement donné rendez-vous à Aurélie et Jérôme vers 17h à Toulon. Après 118km, et autant de SMS pour prévenir de nouveaux retards, nous sommes arrivés aussi fatigués que désolés à 21h ! Nous avons passé ensuite une super soirée avec la JCE de Toulon suivi de mémorables pâtes au pesto sur les toits de Toulon !

[le plus entrainant ?] Le samedi 12 nous étions 7 en selle avec Aurélie, Jérôme et leurs 2 enfants, et Jean-Christophe pour une étape assez courte de Toulon à Marseille. Seulement entre Cassis et Marseille il y a… un col, que nous avons réussi à franchir car entre Jean-Christophe et nous il y avait… une sangle. En fin d'étape je lui ai demandé comment il avait fait pour nous tracter jusqu'à Marseille. Il m'a répondu en me demandant comment on avait fait pour lui fabriquer un jeans aussi prés de chez lui...

tdfJC

 

[le plus dépaysant ?] Après la visite de l'atelier de confection des jeans, Aram le responsable, nous a emmené chez lui où sa femme Rita nous attendait pour le repas. Sur la table il y avait au moins 10 spécialités qui nous ont emporté en Arménie. On s'est servi ; c'était bon ; on s'est resservi, c'était vraiment bon ; on s'est reresservi, et là Rita nous a annoncé que le plat arrivait ;-)

[le plus diététique ?] Le dimanche 13 juillet, le départ était matinal car nous étions invités à manger chez Pauline et Emmanuel. Surpris d'avoir encore de l'appétit de retour d'Arménie, ce repas dans leur magnifique maison était aussi nourrissant que léger, jusqu'au dessert où Pauline nous dévoila qu'elle était diététicienne... re-miam !

[le plus ponctuel ?] Petit à petit on se sentait prendre des forces, et notre moyenne progressait... au point d'arriver pour la première fois à l'heure chez Sophie, Eliott et Sébastien. Tout la famille essaiera le vélo couché et nous accompagnera le lendemain matin pour quelques kilomètres qui réconcilieront même Sophie avec son vélo ;-)

tdfEliott

 

[le plus généreux ?] Le lundi 14 juillet, nous étions attendus par Philippe dans sa guinguette à Saint-Martin-d'Ardèche où l'on peut manger et faire du canoë. Nous n'avons pas goûté à l'eau mais nous nous sommes régalés de ses caillettes et de ses anecdotes d'entrepreneur passionné et passionnant ! J'ai réalisé lors de ce repas à quel point les problématiques que l'on rencontre chaque jours dans une PME sont universelles.

[le plus patient ?] En fin de journée, nous sommes arrivés chez Monique, Christophe, Rachel et Aurélien à Saint-Paul-Trois-Chateaux. La soirée était super agréable et lorsqu'on a échangé avec Christophe sur son jeans 1083, il nous a confié qu'il ne l'avait pas encore reçu ! Fort heureusement sa taille était en court de réassort et il sera finalement livré quelques jours plus tard ;-)

[les plus indispensables ?] Entre Saint-Paul-Trois-Chateaux et Romans, il était impossible de ne pas s'arrêter à midi chez Jean-Paul pour le remercier encore du vélo qu'ils nous ont fabriqué avec Jacquy. Alors que sa femme Raymonde s'occupait de nous à table, Jean-Paul se chargeait du vélo et faisait de nouveaux miracles !

tdfJP

 

[la meilleure équipe ?] Pendant ce temps, Aline, Arnaud, Grégoire, Louriel, Luc, et Pierre-Olivier étaient sur le pont en ce 15 juillet pour préparer notre arrivée à l'inauguration de notre boutique Modetic à Romans. Même Lucille était là pour découvrir l'aventure à laquelle elle va bientôt participer en rejoignant notre équipe dés ce mois de septembre ;-)

[les plus nombreux ?] En approchant de Romans, une trentaine de cyclistes nous attendaient pour nous accompagner jusqu'à l'inauguration. Beaucoup d'émotion de retrouver toutes ces personnes qui nous font confiance et nous encouragent depuis le début. Malgré ces apparences d'arrivée, Porspoder est encore à plus de 1000km !

[la plus révigorante ?] Après un jour de Repos pendant lequel Patrick (qui fabrique nos chaussures 1083) nous a convié à la visite de son atelier, nous sommes reparti le 17 juillet direction Saint-Etienne (comme le vrai Tour de France) avec Jacquy ! Le col de la république à eu raison de nos jambes mais c'était sans compter sur Carole, qui nous a offert 2 massages à l'arrivée... qu'est-ce que c'était bon ;-)

tdfH

 

[les plus motivants ?] Le vendredi 18 juillet, Laurent (le responsable d'atelier du tissage de notre Denim) et son ami boulanger Bernard nous ont poussés, tirés, motivés, pour cette étape jusqu'à Charlieu. Ce sera la plus rapide de notre parcours ! Une image forte sera ce moment où en montée, poussés par Laurent notre fournisseur, nous suivions Carole notre cliente qui ouvrait la route... C'est l'histoire de notre marque car sans les uns ou sans les autres rien ne se concrétiserait, aucun des 7 nouveaux emplois n'existerait. Par contre ensemble...

[les plus créatifs ?] L'étape suivante nous a amené chez Marie et Jean à Cronat. Militants et sculpteurs, leur maison est remplie d'objets récupérés et judicieusement détournés. Dans chaque pièce se cachent des surprises que l'on apprend à rechercher au fur et à mesure que l'on en trouve. Sur la route, c'est exactement ce même "élan" qui nous offre de remarquer puis de rechercher des plaisirs de plus en plus simples... jusqu'à être surpris et heureux de savourer ce qui est d'habitude insignifiant : un paysage en sortie de virage, un rayon de soleil en fin de journée, ou une simple gorgée d'eau... dont on mesure d'ailleurs la valeur lorsqu'on en manque !!

[les plus décontractants ?] Le dimanche 20 juillet était comme un dimanche, un vrai. Petite étape et ça faisait bien, arrivée en début d'après-midi chez Cécilia et Jonathan, sieste sur les fauteuils du salon, et pour terminer foudue bourguignonne entre 2 fous rires... le top ;-)

[les plus d'un Tours dans leur sac ?] Après l'étape jusqu'à Vierzon marquée par une interminable ligne droite de 40km, le mardi 22 juillet jusqu'à Tours a révélé de nombreuses surprise : l'interview pour BFM TV en roulant avec Philippe le cameraman en équilibre à l'arrière du camion ; la livraison en vélo de la pré-commande de David que nous avions dans notre coffre depuis Menton ; la rencontre de Sarah, Marie-Ange et Sandrine grâce à l'organisation de Frédéric ; et la soirée chez Anaïse et Julie heureuses habitantes d'une maison vraiment tro...glodyte !

[le plus rocambolesque ?] Le lendemain, lors de notre arrivée à Précigné, Anne-Laure et Yoann accompagnaient nos derniers kilomètres avec leurs amis Claire, François et leurs enfants. Lorsqu'on est arrivés devant leur allée, on a découvert surpris, une voiture dans le fossé. Il s'agissait de la journaliste qui nous attendait... penchée ;-) Malgré notre bonne volonté, il faudra le tracteur du voisin et notre fameuse sangle pour la sortir.

tdfY

 

[le plus passionné ?] Après plus de 100km sous le soleil, l'entrée à Rennes fut marquée par les seules gouttes de pluie que nous aurons croisé en Bretagne. A l'arrivée, Frantz et ses colocataires nous ont accueillis dans leur auberge espagnole pour une de ces soirées où tant de conversations différentes réussissent à se croiser autour de la table. L'occasion d'échanger entre autre sur le projet de Tour de Frantz de l'habitat participatif !

[le plus rajeunissant ?] Escortés par Frantz jusqu'à la sortie de Rennes, nous nous sommes arrêtés prendre l'apéritif à Pontivy avec Danièle, ma maîtresse de CP ! Grâce à un article de presse, elle m'a recontacté 27 ans après et à 950 km de mon école primaire !! Ensuite nous sommes arrivé chez Marie-José et Eric à Neulliac où on a pu goûter à nos premières crêpes bretonnes et essayer les vélos couchés que fabrique Eric ;-)

[la plus grosse surprise ?] Pour l'avant dernière étape, nous avions cumulé les erreurs de préparation. Trop longue avec un relief breton que l'on imaginait plat, nous avons en plus choisi de suivre le très joli canal de Nantes à Brest. Après 80km, un petit coup de fatigue de Charlotte et prés de 30km de plus sur les pistes de ce canal, nous avons décidé de finir l'étape en camion. A Brest, Gwenn et Serge, nous ont emmené chez Amira au Kerlune Café : Serge et son groupe pour la musique, Gwenn et ses enfants et amis pour le repas, et tous les élèves de son atelier de couture nous ont alors offert une incroyable soirée !

[les plus romanais ?] Le dimanche 27 juillet nous avons quitté Brest avec Gwenn et au fil des kilomètres notre peloton s'est étoffé ! A St Renan, le club cycliste de Porspoder s'est joint à nous pour finir ensemble ce Tour de France, avec Jim : incroyable romanais en vacances en Bretagne ! Quelques kilomètres plus loin, c'est Annie et Albert, deux autres romanais, qui nous ont salués sur la route ! Avec beaucoup d'émotion on a savouré ces derniers kilomètres avec un mélange d'excitation et de nostalgie d'en finir.

tdfP

 

[le plus beau ?] Les panneaux nous indiquant Porspoder s'enchainaient. Jusqu'à notre arrivée dans ce village situé à 1083km de Menton, inoubliable grâce à l'accueil extraordinaire de l'équipe municipale (Josiane, Jean-Daniel, Raoul, Yves) et des clients qui sont venus à notre rencontre. Et ces surprises ont continué le lendemain avec l'improbable découverte de la famille Huriez qui vit là bas (pourtant on n'est pas nombreux !) et d'autres rencontres dont je vous parlerai bientôt. Pendant 2 jours, nous avons tellement profité de Porspoder qu'on est reparti avec la ferme intention d'y revenir rapidement ;-)

[la plus forte ?] C'est bien sûr Charlotte, ma femme, qui a pédalé sans relâche durant ces 1666km. Physiquement et moralement, partager cette aventure sur le même vélo nous a en plus permis de vivre vraiment le même voyage, les mêmes galères, les mêmes images, les mêmes rencontres. Pendant ce temps nos parents (que je remercie !) gardaient notre fille d'un an et la retrouver fait parti des autres grands souvenirs de ce voyage...

[le plus agréable ?] En camion, voir défiler les kilomètres du retour si rapidement faisait tout drôle ! Nous avons d'abord visiter Saint-Malo avec Annick et Riton, et manger nos dernières crêpes avant de rentrer directement à Romans. Depuis, vos nombreux témoignages, emails, mots, messages sur facebook font super plaisirs, tout comme cette incroyable surprise d'Hugues Aufray qui a découvert notre aventure dans la presse et nous envoie ses encouragements ;-)

tdfHA

Bref, résumer cette aventure sur ce blog ne sera vraiment pas simple mais dés que j'aurai les idées plus claires, je vous remercierai en commençant par le début, le plus improbable, le plus dépaysant, … , ou le plus agréable… j'hésite encore ;-)

Ce pari que j'ai perdu contre vous est inoubliable ! C'est trop riche d'échanges, de rencontres, de plaisirs, de recul, de solutions, pour s'arrêter là, alors qu'est-ce qu'on pari maintenant ?!

Posté dans 1083

Ouest France, le 1er août 2014

Posté le Thursday 16 Jan 2014 par thomas. Il y a 1 Commentaires

Ouest France, quotidien régional français vendu dans les régions de l'ouest de la France, a présenté dans l'édition du 1er août 2014 l'arrivée de notre Tour de France des relocaliseurs.
20140801-Ouest-France

Posté dans Presse

2 Item(s)
par page |
ASC