Cours express au studio photo pour le shooting de nos nouvelles sneakers !

Posté le Friday 27 Jul 2018 par Alice

Dans l’univers de la mode, la photo, c’est le média par excellence. À travers la photo de mode, on capte une humeur, une ambiance, on s’immerge dans la marque qui met en scène son produit. Le vêtement s’incarne à travers la personne au centre de l’image, il prend vie. Ce n’est pas un hasard si on trouve quantité de photos de mode dans les magazines et autres blogs: on adore se plonger dans les histoires qu’elles racontent à leur manière. Et pour les plus pragmatiques, elles illustrent aussi comment porter un vêtement avec tel ou tel accessoire, telle autre pièce.

Pour 1083, Rafaële prend ces photos en extérieur : «Le top, c’est de faire le shooting tôt le matin, quand le soleil commence à se lever. C’est là que la lumière est la meilleure et qu’il y a le moins d’ombres. Les ciels d’hiver et d’été donnent un rendu très différent, car ils font changer la "température" de la photo. Pour les choix du lieu, on reste à une échelle très locale: c’est dans l’esprit de notre marque et on est plus efficace ainsi! On cherche des coins arborés, avec du caractère. Les mannequins sont le plus souvent des personnes de l’équipe, ce qui rend le moment convivial. C’est agréable de travailler en plein air plutôt qu’au bureau. La contrepartie, c’est qu’on doit faire face aux aléas extérieurs: promeneurs qui passent en arrière-plan, météo… En studio, on règle les flashs, et c’est parti, qu’il pleuve ou qu’il vente, à n’importe quelle heure de la journée !».

Parallèlement, dans la mode, il y a un autre type de photos moins glamour, portant tout aussi important : le plan produit, que Rafaële fait en studio. C’est ce type de photographies sur fond uni qui composent les pages des catalogues et des boutiques en ligne. Pour un achat à distance, impossible de toucher le produit pour lequel vous allez peut-être craquer... À l’instar d’une vitrine ou d’un rayon de magasin, le packshot va vous donner un aperçu fidèle de l’objet sous toutes les coutures. L’image doit donner une idée exacte de la forme du produit et de ses couleurs. Pas question de laisser place à la moindre surprise au moment où vous déballerez votre colis : votre paire de chaussures, vous devez l’avoir vue quasi « en vrai » avant de la recevoir ! Voilà pourquoi les photos doivent être prises avec méthode et précision.

Pour comprendre les enjeux d’une bonne photo produit, rien de tel que de partir d’une photo ratée ! En voici un bel exemple ci-dessous : lumière non uniforme, trop d’ombres, teintes pas vraiment nettes, angle peut représentatif de la chaussure, granularité du fond…

On passe donc à la pratique avec Rafaële, qui vient de déballer un exemplaire de chacune des nouvelles chaussures 1083, fraîchement arrivées de la production ! Pour commencer, petite phase de préparation des produits. Chaque saison, Rafaële réalise tous les plans produits des sneakers avec un pied droit de taille moyenne, en 39, avec des lacets croisés de la même manière. L’idée est d’uniformiser ce que vous verrez lorsque vous consulterez plusieurs modèles, pour que vous puissiez les comparer de la manière la plus pratique possible. La chaussure est rembourrée de papier et de mousse pour que son aspect soit similaire à son aspect une fois porté et pour que la languette soit bien visible.

C’est parti pour la mise en scène des sneakers. Rafaële en positionne une sur une table recouverte d’un fond blanc en papier. Le produit est ainsi présenté dans un environnement neutre, pour ne pas surcharger l’image. La pièce est sombre, ce qui va permettre, lorsque les flashs vont s’allumer, de créer une lumière adéquate pour retranscrire au mieux les couleurs. L’appareil photo est équipé d’un transmetteur pour mettre en route simultanément un flash central et deux boîtes à lumière, ou lightboxes, situées de part et d’autre. La boîte à lumière, c’est le matériel d’éclairage le plus utilisé en studio : il permet d’homogénéiser et d’adoucir la lumière grâce à des diffuseurs. Car si le flash restitue plus fidèlement les couleurs des sneakers que la lumière du jour, il a aussi tendance à produire une lumière trop brute. Or la lumière, c’est la clé d’une photo réussie !

Il faut ensuite procéder au réglage de chacun des flashs, à leur positionnement, et effectuer une série de tests assez… éblouissants ! L’intensité de la lumière doit éclairer les couleurs de la manière la plus juste possible, sans les assombrir ni au contraire les «brûler ».

À chaque essai, Rafaële vérifie le résultat sur écran. L’exercice s’avère plus difficile pour les chaussures à semelle blanche et à cuir intérieur blanc, car si la lumière est trop forte, les contours se fondent dans l’arrière-plan et on ne les discerne plus assez. À l’inverse, la sous-exposition a tendance à rendre le fond et la chaussure gris. Chaque modèle va être pris sous trois angles différents : de côté, de dessus et de ¾, pour présenter tous ses aspects.

Puis c’est le moment de la post-production : Rafaële retouche l’image pour faire les derniers ajustements de luminosité et recadrer le tout. Rendez-vous sur notre boutique en ligne pour voir le résultat avec nos 911 bleues et bourdeaux ! ;)

Posté dans 1083

Commentaires

Mégane, 1083

Posté le 7 mai 2019 11:01:03

Bonjour OBADJA,

Un grand merci pour votre commentaire ! On note l'idée des conseils retouche ;)

Belle journée à vous

Mégane, 1083

Posté le 7 mai 2019 10:58:11

Bonjour Sayn,

Nous ne prétendons pas donner des cours pour apprendre aux gens à devenir photographe, nous partageons seulement quelques astuces. L'objectif de cet article est avant tout de faire découvrir les coulisses de notre entreprise, cela passe évidemment par le métier de la confection comme vous dîtes, mais pas que, nous avons un tas d'autres métiers en interne tout aussi importants : la production, la qualité, le service client, le marketing etc...

Et ne vous inquiétez pas, nous ne rognons pas sur le budget photo ;) Nous faisons régulièrement appel à des prestataires en photographie pour les shootings de plus grande envergure.

Belle journée à vous

OBADIA

Posté le 21 janv. 2019 17:50:08

Super le cours de Raphaelle, merci à 1083 !
J'aurai aimé un mot sur les retouches de l'image

sayn

Posté le 19 janv. 2019 11:11:33

N'avez vous pas autre chose à faire qu'à donner des cours de photo, la profession (photographe) se meure entre autre à cause de la banalisation du métier et de gens qui l’encouragent!
Et tout ça pour que des gens sans expérience aucune (il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton) réalisent des photos de mauvaise qualité et sans salaire adéquat! vous rognez sur le budget photo qui pourtant est le faire valoir d'une entreprise comme la vôtre. je pourrais le comprendre au tout début, mais on ne s'en enorgueillit pas; sinon autant faire fabriquer en chine le gain sera encore plus important et tant pis pour les emplois français... on ne peut pas tenir les deux discours excusez moi. Par ailleurs votre volonté de naître ou renaître en France est tout a fait louable (ne perdez pas de vue que votre métier est la confection pas autre chose)!