Das coton !

Posté le Sunday 29 Nov 2015 par virginie

Chez 1083, vous le savez, la transparence et la confiance se traduisent dans les mots et surtout dans les faits, par exemple en vous expliquant la façon dont sont fabriqués nos jeans. En toute logique, j’ai donc choisi de consacrer ce 2ème billet à l’élément central du processus de fabrication : notre matière première, le coton.

 

Mais à vouloir parler de (non)transparence, difficile de ne pas évoquer l’actualité et le scandale des fraudes aux tests de pollution des véhicules diesel qui secoue l’un des plus grands constructeurs automobiles mondiaux. Au-delà des conséquences pour les automobilistes concernés, je m’interroge… Jusqu’où les marques, quelque soit leur secteur d’activité, sont-elles prêtes à aller pour tenter de séduire et satisfaire la conscience écologique de leurs clients? La cause environnementale peut elle servir uniquement des arguments commerciaux et marketing? Comment une marque historique qui prône faut et fort la « Deutsche qualität » parviendra t’elle à conserver son capital confiance?

 

Enfin revenons à nos cotons… :) Avant toute chose, il faut savoir que l’impact de la culture du coton sur l’environnement est considérable, ne serait-ce que par son empreinte en eau et l’usage intensif des pesticides… En clair, la production d’un kilo de coton conventionnel nécessite entre 7 000 et 29 000 litres d’eau et jusqu’à 30 traitements par an qui provoquent chaque année dans le monde le décès de 22 000 cultivateurs (source http://www.encyclo-ecolo.com). Les aléas climatiques ayant mis en péril les stocks mondiaux, plus de la moitié de la production mondiale de coton est aujourd’hui génétiquement modifiée. Grâce à des bactéries qui éliminent les insectes qui s’attaquent aux capsules des plantes, le coton GM permet de réduire les pertes sur une plantation et d’obtenir une fibre plus régulière. Avec des effets pervers, comme celui d’appauvrir les sols et d’ouvrir le champ à de nouvelles générations d’insectes plus résistants !

 

CharlotteValrupt
Charlotte notre ingénieur textile échange avec Denis Heinrich de Valrupt Industries

 

Dans ce contexte, le coton biologique offre une alternative intéressante. Même s’il ne représente qu’un pour-cent des 24 millions de tonnes de coton cultivées chaque année dans le monde, sa culture se développe grâce à la forte augmentation de la demande du marché, c’est à dire grâce à vos achats (n’oublions pas que nous sommes le marché !).S’il évite tout usage de pesticide, il reste gourmand en eau et produit des fibres moins régulières et plus courtes car davantage sujettes aux agressions extérieures. C’est pourquoi, pour améliorer la qualité de notre fil, nous travaillons avec notre tisseur Valrupt Industries de Rupt-sur-Moselle, à l’optimisation mécanique de la filature (pour les spécialistes : retordage et torsion à saturation).

 

Ce sont ces qualités qui nous ont conduit à choisir le coton biologique pour l’ensemble de nos jeans. Mais parce qu’il a aussi ses limites (consommations d’eau, transport), nous avons un idéal : celui de fabriquer un jour vos futurs jeans à partir de vos anciens jeans ! En plus de solutionner le traitement de ces déchets, le coton issu des jeans recyclés offrirait une matière première locale travaillée localement, disponible en très grande quantité et permettrait de consacrer nos surfaces cultivables aux cultures alimentaires.

 

Quelques initiatives de recyclage de jeans existent mais elles intègrent des matières synthétiques que l’on sait nocives et que l’on ne souhaite pas utiliser… On pourrait inventer un logiciel qui ferait croire que le plastique c’est fantastique ou que le coton c’est très très bon, mais en vrai on trouve bien plus intéressant de partager nos choix et nos recherches… À suivre… ;-)

Posté dans 1083

Commentaires

Quentin

Posté le 10 déc. 2018 13:32:09

Bonjour,
Merci pour votre transparence et votre volonté !
Par pure curiosité, d'où vient le coton ? Je veux dire par là, où sont les champs de coton qui fournissent vos tisseurs ?

Merci !

Pierre Martin

Posté le 27 oct. 2015 19:20:38

@Pesk Ebrel : Le chanvre est aussi une fibre du passé ! car bien plus utilisé il y a 100 ans et plus que maintenant :-)

Pesk Ebrel

Posté le 10 oct. 2015 19:13:48

Bonjour,
Comme Pierre Martin, en lisant l'article, j'ai tout de suite pensé au chanvre. En plus de ne pas nécessiter engrais et pesticides, il a un faible besoin d'eau et produit une fibre très résistante. Peut être plus cher que le coton car moins produit et avec une mécanisation moins efficace. Mais sûrement une fibre d'avenir.

Pierre Martin

Posté le 1 oct. 2015 21:31:50

@Rihs Axel : Il n'y a d'ailleurs pas que le Lyocell, il y a aussi le chanvre. Avantage à ce dernier : naturellement biologique (pesticides et insecticides inutiles, ne consomme que l'eau tombée du ciel). Surement aussi quelques inconvénients.

virginie

Posté le 30 sept. 2015 09:19:58

Biologique ne signifie pas forcément équitable mais nous parvenons à améliorer la filière au fur et à mesure des informations que l’on rassemble et des besoins que l’on exprime à nos partenaires.

Par exemple le denim original en coton bio que l’on tisse à Charlieu (42) utilise un fil filé en Grêce, Italie ou Belgique, et est labélisé commerce équitable grâce à la charte « Altertex » mise en place par notre tisseur « Les Tissages de Charlieu ».
Par contre le SuperDenim et le FlexDenim en coton bio sont tissés à Rupt-sur-Mozelle et filés en France, mais n’est pas (encore ?) labélisé commerce équitable.

L’enjeu de la transparence est d’aller au delà des effets d’annonce, l’important étant de créer une relation de confiance avec clients et partenaires, pour nous donner les moyens de mettre en place durablement et concrêtement ces processus d’amélioration. Et plus on en découvre, plus on a envie d’en faire ;-)

virginie

Posté le 30 sept. 2015 09:18:22

La solution des fibres végétales fera sûrement l'objet d'un prochain billet :) Bonne journée!

Christophe

Posté le 30 sept. 2015 09:16:53

Votre article est très intéressant. Félicitation à 1083 pour tout ce que vous faites en faveur du Bio et du made in France ! Cette transparence donne sincèrement envie de rejoindre vos idées. A l'origine j'ai acheté les produits 1083 parce qu'ils sont produits en France. Mais quand on sait que 22 000 personnes décèdent par an! C'est un argument de plus pour acheter du 1083!.

Jack

Posté le 29 sept. 2015 23:59:57

Bonjour, le coton des jeans 1083 est bio, mais est-il issu du commerce équitable ?
Merci et bonne continuation.

Rihs Axel

Posté le 29 sept. 2015 14:31:26

Bonjour l'équipe 1083

Toujours de bonne initiative que celle de la transparence qui est une clé à notre époque.

Je voulais savoir si tu t'était penché sur le Lyocell / Ou autre fibre végétale pour confectionner tes vêtement ?

Cordialement, Rihs Axel

Céline Lacroix

Posté le 29 sept. 2015 12:51:42

"Jusqu’où les marques, quelque soit leur secteur d’activité, sont-elles prêtes à aller pour tenter de séduire et satisfaire la conscience écologique de leurs clients? "

Bonjour Virginie,
je ne pense pas que le but de cette entreprise soit de séduire un acheteur de voiture diesel en lui promettant une voiture écologique, mais de s'abstenir de R&D couteux pour y arriver.
Les mensonges des industriels sont partout, ne serait-ce qu'en ajoutant un intermédiaire dans la chaîne pour s'éviter de savoir trop précisément ce qu'il se passe en amont et par la même occasion "contourner" les "obligations" des normes ISO entre autres...

Bref, après l'Erika, je pensais déjà que Total aurait du mal à recouvrer la confiance des utilisateurs, mais en vérité, entre le jeu de l'autruche, le jeu des marques qui fait qu'on ne sait plus qui est qui et l'obligation de passer par la peste ou le choléra, l'utilisateur ne sait plus trop quoi faire...

Félicitations pour votre transparence, au point où j'en suis, je préfère une transparence pas toute rose qu'une opacité de toute façon dégoutante. Même sans être le roi du marketing, on sait bien que les marques mettent en avant leurs atouts donc ce qui est caché est forcément un peu sombre...
Désolée du pavé...et bonne journée !