#jesuisoptimiste

Posté le Monday 21 Mar 2016 par virginie

Difficile cette semaine de trouver l’inspiration et l’énergie après les tragiques attentats du week-end dernier… Néanmoins, s’il faut en ressortir du positif, je constate avec plaisir que les valeurs de fraternité, d’humanité, de compassion et de tolérance n’ont jamais autant fait sens autour de nous, que ce soit sur les réseaux sociaux comme dans notre quotidien.

 

Et il fait bon de réaliser que cette solidarité est en nous tous depuis le début de l’aventure 1083 ! Sans l’aide et les précieuses recommandations d’un ami, Thomas n’en serait pas là aujourd’hui (et nous non plus ;)). J’ai donc décidé de revenir sur les trajectoires croisées de ces entrepreneurs locaux qui ont apporté leur pierre à l’édifice, des hommes qui sont allés au bout de leurs convictions sans jamais oublier que l’union fait la France ! ;-)

 

COLPORTEUR 1

 

Retour quelques années en arrière. Nous sommes en 2011 dans le vestiaire du gymnase de Margès, une commune rurale de la Drôme de près d’un millier d’habitants. Thomas, installé à Romans depuis 2007, pratique alors régulièrement le volley-ball… C’est lors d’une discussion d’après-match (ou de troisième mi-temps? ;)) qu’il évoque la perte de ses fournisseurs et sa volonté de confectionner des jeans en France…

 

Aussitôt dit, Guillaume, l’un de ses coéquipiers et agriculteur dans la vie, le met en relation avec Pierre, alias « Le Colporteur », qui avait entendu parler de notre futur partenaire, l’atelier Création Anais à Marseille, durant l’une de ses tournées. Avec son camion magasin, Pierre sillonne en effet les routes de Drôme Ardèche à la rencontre des agriculteurs pour leur proposer des vêtements de travail…à domicile ! Un service de proximité et de convivialité qui doit beaucoup à la personnalité communicative, généreuse et résolument optimiste de son créateur :) « La crise économique est réelle mais avec des efforts, on trouve toujours des solutions pour s’en sortir ! ». Ancien employé des semences Pioneer, ce père de 2 enfants a préféré démissionner plutôt que de poursuivre un travail dans lequel il ne se reconnaissait plus. Suivant les conseils de son beau-père, déjà « colporteur » en Haute Savoie, il créé en 2004 sa propre entreprise de vente itinérante basée sur « des produits de qualité et des convictions personnelles comme le respect de la nature et la richesse des relations humaines. »

 

COLPORTEUR 2

 

Cet état d’esprit, Guillaume le partage pleinement. Au 1er janvier prochain, après avoir travaillé sur l’exploitation familiale, il reprendra officiellement l’exploitation de son père… pour la convertir en bio ! « L’agriculture biologique est la seule réellement rentable. Grâce à une filière plus courte et des prix de revente plus élevés, je pourrais me dégager un revenu, concilier activité professionnelle et vie personnelle et surtout redonner du sens à mon métier ! ». À ceux qui déplorent le coût des matières premières et des aliments biologiques, Guillaume nous fait très justement remarquer qu’un produit issu de l’agriculture conventionnelle engendre de nombreux frais indirects : la dépollution des nappes phréatiques, les changements climatiques, le financement de la sécurité sociale pour soigner les maladies provoquées par l’usage intensif des pesticides… autant de surcoûts qu’on paye dans nos impôts et qui échappent aux produits biologiques, « commercialisés à leur juste valeur ».

 

Guillaume demeure conscient des limites de ce genre d’agriculture… « Le biologique reste un cahier des charges, avec ses propres imperfections. » Malgré tout, c’est un mode de culture plus respectueux de l’environnement, qui oblige à travailler différemment, en étant davantage au rythme de la nature. « Pour enrichir le sol en azote, je prévois par exemple de semer des cultures intermédiaires entre deux cultures de production, ou encore de cultiver du soja (plante riche en azote) avant une culture de blé. Le rendement sera forcément moindre mais le prix de vente et les aides à la conversion me permettront de compenser en attendant d’être labélisé. » Et c’est en toute sérénité qu’il envisage l’avenir :)

 

Au final, la solidarité largement exprimée ces derniers jours fait chaud au coeur et nous rassure sur la nature profondément altruiste de l’être humain ! 1083 n’est autre que le résultat d’une succession de générosités… Si le volubile Pierre n’avait pas rencontré le passionné Guillaume, qui connaissait Thomas, à qui le bienveillant Aram à Marseille a fait confiance pour lancer son financement participatif auquel ont contribué prés de 936 optimistes… on aurait toutes les raisons d’être inquiets ! Mais il y a trop de gens bien… ;-)

 

Virginie

Posté dans 1083

Commentaires

Nikolian

Posté le 25 nov. 2015 10:16:56

Je regrette de ne pas avoir encore reçu mon t-shirt "l'union fait la France", il serait de circonstance.

En ces périodes difficiles, il est plus que jamais nécessaire de se recentrer sur les vrais valeurs.

laurence

Posté le 21 nov. 2015 11:53:46

Merci de nous faire découvrir l'origine de cette belle histoire que vous êtes en train de construire avec une équipe de plus en plus nombreuse et toujours aussi motivée et dynamique !!